Dans la série "j'ai un ado à la maison et je ne sais plus quoi en faire",

j'ai décidé d'y mettre un peu d'humour (après tout pourquoi s'en priver?)

et j'ai acheté ceci

P1010576

Ca commence ainsi avec une préface de Claude Duneton... autant vous dire que je me suis régalée

"Le spaghetti est espiègle et vivant. Il ne se laisse pas manger sans réagir: ce n'est pas un aliment que l'on saisit à la fourchette et que l'on porte à sa bouche comme une patate ou un navet. Le spaghetti, on le traque, on le chasse, on l'entortille, on le maîtrise d'abord - il faut le mériter. Il se rebelle, glisse échappe - la stratégie mise en oeuvre contre lui est celle du Sioux et du chasseur de gazelle.(..)

L'adolescent a quelque chose du spaghetti -il en possède la souplesse et le sens de la dérobade. L'élevage de l'adolescent (..) exige une ténacité, une obstination dans l'effort (...) On peut relire le premier paragraphe en prononçant le mot "adolescent" à la place du mot "spaghetti". Cela à la nuance près avec l'adolescent que c'est lui qui risque de vous bouffer!(...)

L'ennui voilà l'ennemi!  (..)"

Plus loin..

"Vous venez de découvrir subitement qu'un ado vivait chez vous, alors que vous pensiez jusqu'à hier matin avoir un enfant. Vous voici désemparée (..) alors que vous vous apprêtiez à le réveiller tendrement (à l'aube de son anniversaire) par de petits gouzi-gouzi dans le cou "c'est bon, vas-y là, chuis pu un gosse, arrête de m'bécotter, quoi, ça craint!" (..) car le malentendu, le voilà: vous aviez conçu, il y a treize ans et neuf mois, un bébé, un nourrisson...personne ne vous avait dit que le vôtre, votre enfant (..) votre tout petit deviendait un jour un adolescent de 1m70, 48kg..."

P1010577

Un peu sexiste, les pères n'y sont pas vraiment mis en valeur mais c'est détendant!

;D